Image à la une : Européen 2004

Une semaine à l’Européen…

7 septembre 2019 2 Par Adeline KERROS

Il y a 15 ans, Julie faisait ses premiers pas en solo sur la scène de l’Européen à Paris.
Retours en images avec ceux qui ont vécus ces beaux moments…

Tiphaine

Il y a 15 ans, ma mère me faisait le bonheur de m’emmener sur Paris pour applaudir Julie. Je me souviens très exactement de mon émotion lorsque la lumière s’est éteinte et qu’ont débuté les premières notes d’Une femme qui sommeille. Je n’ai pu retenir mes larmes.

Ce concert restera gravé dans ma mémoire car il s’agissait des premiers concerts solos de Julie mais également parce que je l’ai vécu avec mes Zinzins de l’époque, certains chemins se sont séparés depuis, mais il y a un petit noyau qui est encore dans ma vie, 15 ans après. Je serai toujours reconnaissante envers Julie pour cela, de ces jolies émotions que j’ai pu vivre étant ado et de ces belles personnes qu’elle a mise sur mon chemin !

Tiphaine Laisnez

Tom

L’Européen… Comment oublier cette date même 15 ans plus tard.
Des retrouvailles avec les Zinzins qui sont devenu(e)s depuis des Ami(e)s ❤️. Des « petits nouveaux » accueillis à bras ouverts 🙂.

Tout ce petit monde réuni pour une seule personne : Julie Zenatti et sa première série de concerts.

J’avais pu venir uniquement le 5 juin pour la dernière date.

Une attente interminable pour entrer dans la salle et puis finalement, la découverte d’une petite salle « intimiste » pour une très grande artiste qui aime cette proximité.

Des moments inoubliables, la surprise de voir un duo avec Lââm, quelques photos et le souvenir, pour le final, de Julie qui passe dans les allées et nous, ses fans, lui faisant une haie d’honneur avec des roses rouges.

Des souvenirs plein la tête pour les premiers concerts de la carrière de Julie ❤️.

Thomas Simonart

Pauline

Je n’arrive pas à croire que cela fait 15 ans depuis la première scène officielle de notre belle Julie. Je me souviens que je n’étais pas encore majeure. J’avais 17 ans et j’étais sous la responsabilité de Lulu. Nous avions été hébergée chez Daphnée et son papa. J’étais à l’époque très timide et n’osais pas m’affirmer ou montrer mes émotions.

Mais il y en avait tellement dans mon petit coeur et ma tête d’adolescente. Nous étions un bon petit groupe et c’était vraiment super de se revoir tous.

Nous nous étions vu peu de temps avant pour une rencontre/resto avec Julie. Nous avions eu l’occasion de voir l’européen à ce moment là, des étoiles pleins les yeux en pensant au premier concert de notre chanteuse favorite. Et nous y étions enfin. L’excitation était à son comble. Nous avons passé la journée devant la salle à bien rigoler mais également à s’écrire des petits mots dans nos carnets respectifs.

Je me souviens que le premier soir, toute la famille et les proches de Julie étaient tous très stressés pour elle. Je crois même que son papa nous avait dit que, du coup, il s’était remis à fumer ce soir là. J’avais été super contente de pouvoir assister aux deux premiers concerts de Julie. Je ne remercierais jamais assez mes parents qui avaient fait tout leur possible afin de m’offrir ces deux places et les billets de train pour venir sur Paris. Cela en valait vraiment le coup.

Le premier concert était juste magique. Premier soir, duo avec Patrick Fiori. Etant une grande fan de Notre-Dame de Paris et bien-sûr de Julie, je n’ai été que super heureuse et émue de pouvoir voir le duo chanter ensemble.

Le deuxième soir, a été là encore une fois très émotif pour moi puisque à l’époque, j’aimais beaucoup Nolwenn Leroy, et c’est elle que Julie avait invité sur scène ce soir-là pour une magnifique duo sur Je t’aimais, je t’aime et je t’aimerais. MAGNIFIQUE duo !

J’ai également eu la chance de pouvoir aller dans les coulisses après le concert, de passer un petit moment avec Julie, et de rencontrer Nolwenn. Là encore j’étais très timide, je n’ai pas beaucoup parlé mais c’était super de pouvoir être là et partager ce moment avec elles.

Je n’oublierais jamais ces deux premiers concerts et tout ce qui a suivi ensuite. Merci encore une fois à Julie d’avoir été et de toujours être aussi présente et disponible pour nous.

Maintenant je vis dans un autre pays, et il m’est difficile de pouvoir assister à d’autres concerts, je me rattache donc à ces souvenirs si précieux en attendant la prochaine fois que je pourrais recroiser son chemin.

Pauline Hamard

Quelques photos souvenirs